PMCQ Logo
English|Carte du Site
Visionner les photos

Salon des membres

Réunions précédentes

29 septembre 2015

Être au bon endroit au bon moment, cela se produit bien plus souvent quand on est sur le terrain tous les jours

Cynthia Queano, présidente du CMPQ, a commencé la première activité de l’année 2015-2016 en souhaitant la bienvenue à tous. Elle a ensuite parlé des activités de l’année dernière et de son thème, la ‘transformation’. Elle a invité tous les participants à consulter la page Facebook du CMPQ et à afficher un autoportrait sur la page (@ http://www.facebook.com/myPMCQ). Elle a révélé le thème du CMPQ pour cette saison : « Hausser la barre ». Elle a révélé que le site Web du CMPQ a été entièrement révisé et que l’inscription aux activités est maintenant accessible à partir du site, tout comme les vidéos des conférenciers précédents qui contiennent des courts messages à retenir de leurs conférences.

Martine Boily de Merck a présenté le conférencier de la soirée, Sébastien Sasseville, en faisant visionner une courte vidéo de son périple étonnant, qui révélait des faits saillants de ses réalisations extraordinaires. Il a traversé le Canada en courant pour sensibiliser davantage au sujet du diabète – un voyage de 7 200 kilomètres – ce qui équivaut à courir 5 marathons par semaine pendant plus de 9 mois. En 2008, il a atteint le sommet du Mont Everest, en 2012 il a terminé la course mythique de la traversée du Sahara et a de plus effectué 6 courses Ironman.

Sébastien est arrivé au podium et a commencé en disant que, lorsque nous étions enfants, toutes les idées étaient des bonnes idées. Quand on est enfant, on ne pense jamais aux résultats, à la ligne d’arrivée, au sommet, etc. Le plus important était de s’amuser et de vivre quelque chose. C’est exactement comme cela que l’on apprend, que l’idée soit bonne ou pas. Il a raconté qu’enfant il n’était jamais bon en sports. Il était toujours le dernier choisi pour faire partie d’une équipe à l’école. Quand il a commencé à courir, il n’a réussi à faire que 250 mètres la toute première fois. Pourtant, dit-il, tout ce qu’il a accompli a commencé par un premier pas, si minuscule qu’il semblait insignifiant, et la destination semblait si lointaine qu’il semblait impossible de l’atteindre. On peut trouver de l’énergie à l’intérieur de l’obstacle et lui permettre de nous montrer la voie – c’est notre instinct de survie qui se réveille. Tout a changé pour lui quand il a reçu un diagnostic de diabète de type 1 à 22 ans. Il a commencé à s’entraîner et ce fut un point tournant déterminant dans sa vie. Le diabète de type 1 n’était pas quelque chose qu’il avait choisi d’avoir, C’était un obstacle placé sur son chemin.

Sébastien a raconté le début de sa traversée du pays à la course, laquelle a commencé le 2 février 2014. Il est parti de Saint-Jean, Terre-Neuve et il s’est dit que ce n’était probablement pas une bonne idée et que rien de bon ne sortirait de cette aventure. Il a expliqué que la traversée de la ligne de départ fut la partie la plus difficile de son voyage. Il a souligné qu’un parallèle existe entre notre vie professionnelle et personnelle, car il y a une notion d’engagement, ou « de tout donner pour atteindre l’objectif ». En effet, on se place dans une position où on doit aller chercher quelque chose parce qu’on n’a pas le choix. Il a expliqué que son objectif, dans toutes ses réalisations, a toujours été de démontrer aux personnes qui vivent avec le diabète de type 1 qu’il n’y a pas de limites à ce qu’elles peuvent faire.

Il a appris que le diabète était ce qui lui était arrivé de mieux. Le diabète n’était pas réellement un cadeau, mais plutôt le fait de ne pas avoir le choix de l’avoir, ce qui l’obligeait à se doter d’une structure et d’un plan. Il devait réussir et trouver une solution. Il a comparé sa situation avec tout changement qui se produit dans notre environnement, problèmes réglementaires, nouvelles lois, etc. – ce sont toutes des situations que nous ne choisissons pas, mais qui peuvent devenir de grandes alliées. Sébastien a également souligné que l’échec peut arriver, et va arriver, mais qu’il est important de les transformer en énergie positive et d’en retirer des leçons.

Ensuite, Sébastien a parlé de l’escalade du Mont Everest et a confié qu’il s’était toujours imaginé la dernière étape sur la montagne mais qu’il s’était plutôt rendu compte que l’étape la plus importante était la première. Il s’est demandé comment il allait mesurer la réussite de cette aventure et il a déclaré que les mesures de réussite qu’on choisit sont importantes parce qu’elles déterminent comment nous allons atteindre le bonheur que nous recherchons tous. Pendant sa traversée du Canada à la course, il s’est rendu compte que les façons de mesurer la réussite changent à des moments différents de notre vie. Nous devons ajuster nos mesures de réussite au fil du temps. Par exemple, il a appris que tout ce qu’il faisait quand il ne courrait pas était ce qui le faisait réussir quand il courait, comme les massages, bien manger et bien dormir.

Sébastien a récapitulé et dit que ce qui est vraiment important dans ses divers défis, c’est leur signification et la valeur que son équipe et lui bâtissent – il n’était jamais uniquement question du gars qui courait. D’après lui, il était au bon endroit au bon moment et cela arrive plus souvent quand on est sur le terrain tous les jours. Il a comparé sa situation à celle des meilleurs représentants – ils sont sur le terrain tous les jours, ce qui se traduit par de meilleures ventes.

Il a ensuite révélé qu’il déteste certains aspects du diabète de type 1, mais qu’il ne voudrait pas perdre ce véhicule de croissance personnelle. Il a déclaré, « l’obstacle ou la résistance n’est jamais bon ou mauvais. Le pouvoir est dans les mains du conducteur. S’il n’est pas possible de choisir le véhicule, il est possible de choisir sa destination. »

En se remémorant son ascension de l’Everest, Sébastien a expliqué que le groupe avec lequel il a grimpé s’est entraîné ensemble pendant de nombreuses années. Il a fallu des années pour élaborer le plan et des communications efficaces et c’est ainsi que l’équipe est devenue forte. Il a insisté sur l’importance des communications et du partage d’idées.

En revenant sur sa traversée du Canada à la course, Sébastien a dit qu’il pourrait résumer la course en une seule phrase – c’est étonnant à quel point on peut aller loin quand on en fait un peu à la fois chaque jour. « Ce n’est jamais la taille de nos actions qui est importante. Ce sont les petites actions qui comptent », a-t-il précisé.

Il a déclaré que l’inspiration est une culture, pas une action. Il faut s’y exercer tous les jours. Il est possible de cultiver un sentiment de « je suis capable » en divisant l’objectif complet en plusieurs petits objectifs. Cela peut être surprenant de voir à quel point demain arrive rapidement et facilement si on se concentre sur aujourd’hui et si on fait bien ce qu’on a à faire. La réussite ne doit jamais être l’objectif – elle doit être la conséquence. Nous nous sommes tous fixé une barre quelque part; cependant la barre peut se déplacer à mesure de notre évolution.

 

Calendrier éducatif 2015-2016 du CMPQ

20 octobre 2015
Votre image de marque personnelle à l’ère numérique Conférencière : Shanna Landolt
24 novembre 2015
La synergie pharmacie-pharma : aborder l’évolution de l’environnement
8 décembre 2015
Soirée des Fêtes au 40 West
26 janvier 2016
La gestion du changement : voir le changement sous un éclairage positif
23 février 2016
La formation professionnelle continue et son environnement en évolution
19 avril 2016
Que peut-on apprendre des produits de consommation courante?
17 mai 2016
Conférencier principal : élever le niveau des communications avec les patients
10 juin 2016
Tournoi de golf

 

Lara Holmes
Rédactrice médicale
Courriel : lholmes@videotron.ca
Téléphone : 514-425-4977

Pharma411

Conférences à venir

25 avril 2018

Le pouvoir d’agir: Partenariat avec les associations de patients pour améliorer les résultats en matière de soins de santé

Dîner d'affaires
Cocktail : 17 h 30
Souper : 18 h 30
Présentation : 19 h 00

Cliquez ici pour vous inscrire