PMCQ Logo
English|Carte du Site
Visionner les photos

Salon des membres

Conférences précédentes

Le 19 avril 2011
Le paysage changeant de la pharmacie

C’est devant un auditoire complet que Mark Dickson, pharmacien et ancien propriétaire de pharmacie ainsi que dirigeant de l’équipe d’innovation en pharmacie à Pharmasave, une coopérative de pharmaciens-propriétaires indépendants, a pris la parole au siège social de Pfizer, le 19 avril dernier. Depuis octobre 2009, Mark est aussi président de l’Association canadienne des chaînes de pharmacies (ACCP).

Selon M. Dickson, le rôle des pharmaciens évolue : de la distribution de pilules il y a 100 ans, vers un rôle beaucoup plus grand en veillant à ce que les médicaments soient employés de façon sécuritaire au Canada.

Comme il l’a indiqué, le model actuel de distribution avec un financement indirect s’écroule et un modèle de services centré sur le patient est en train d’émerger. De plus, dans le cadre des efforts croissants de réduction des coûts, l’établissement des coûts en fonction des produits de référence et la substitution thérapeutique deviendront bientôt une réalité. Ce virage des produits de marque vers les produits génériques est attribuable en grande partie à la demande croissante de médicaments et à l’augmentation des coûts de santé subie par notre population vieillissante.

Qu’est-ce que cela signifie pour l’industrie pharmaceutique?

  • Les modèles économiques et d’exercice changent et les pharmaciens, médecins, l’industrie et les gouvernements devront travailler ensemble car ils ont en commun la responsabilité de s’assurer que les Canadiens obtiennent le plus grand accès à des médicaments qui répondent à leurs besoins.
  • Au sein d’un marché à source d’approvisionnement unique, l’industrie pharmaceutique devra se poser les questions suivantes : « Ce traitement est-il ‘optimal’ pour les patients ET pour les résultats financiers? Mon produit comporte-t-il un avantage mesurable ? Dans ce cas, vous pouvez demander un prix fort pour celui-ci et le pharmacien peut vous offrir son soutien et vous aider à vendre ce produit ».
  • Étant donné que les patients veulent de plus en plus faire partie du processus décisionnel, les possibilités qu’a l’industrie de travailler en partenariat avec les pharmaciens devront comprendre de l’information aux patients sur les avantages propres au produit, des moyens de diminuer les effets indésirables et d’améliorer la commodité du traitement, ainsi que des programmes d’observance thérapeutique.
  • L’industrie sera incitée à soutenir le changement grâce aux outils nouveaux et existants ainsi qu’aux relations, à mesure que les pharmaciens qui vont de l’avant auront de l’influence en matière de programmes d’établissement de coûts en fonction des produits de référence et d’autorité spéciale (ce qui n’existera que lorsque les pharmaciens seront rémunérés pour le travail).

M. Dickson a conclu sa présentation en nous rappelant que la pharmacie communautaire est au cœur des soins de santé durables et qu’un changement de culture est essentiel pour établir des partenariats adéquats et pour aider à la création d’un nouveau rôle pour les pharmaciens.

Pour en savoir plus sur la gestion des dépenses pharmaceutiques, vous pouvez consulter l’article de Paul Grootendorst et d’Aidan Hollis ci-dessous.
http://www.chsrf.ca/PublicationsAndResources/ResearchReports/CommissionedResearch/11-02-18/85553e6f-379f-47d7-8817-4056e69360b7.aspx.

Conférences à venir

17 octobre 2018

Embaucher la bonne personne

Dîner d'affaires
Cocktail : 17 h 30
Souper : 18 h 30
Présentation : 19 h 00

Cliquez ici pour vous inscrire