PMCQ Logo
English|Carte du Site
Visionner les photos

Salon des membres

Conférences précédentes

12 février 2013
La révolution de l’innovation : susciter l’innovation dans tous les aspects de votre entreprise

Lisa Bodell, PDG et fondatrice de futurethink, une société de recherche en innovation et de formation reconnue internationalement, était la conférencière dynamique de la réunion du mois. Quand elle a fondé son entreprise il y a 15 ans, Lisa Bodell avait pour principe que tout un chacun a le pouvoir d’innover, pourvu qu’il ait les bonnes connaissances et les bons outils.

Lisa a commencé en reconnaissant que, sur le plan de l’innovation, il est plus difficile de travailler dans des industries réglementées, comme l’industrie pharmaceutique, que dans d’autres industries. Elle a toutefois insisté sur notre capacité à apporter des changements, malgré ces restrictions. D’après elle, tout le monde a le pouvoir d’innover — il suffit de savoir comment.

Lisa a demandé à l’auditoire, « pourquoi le changement est-il si difficile pour les gens? » Elle s’est permis de dire que c’est parce que les personnes valorisent ce qui ne devrait pas l’être dans les entreprises, ce qui rend plus difficile de penser différemment. Nous devons penser que les nouveautés sont différentes et nous montrer ouverts au changement. Cela veut dire changer nos mentalités pour passer de « ce qui est » à « ce qui pourrait être ». Pour s’assurer d’avoir l’attention de l’auditoire, Lisa a demandé à tous les participants de se lever et de se trouver un équipier dans la salle. Elle a indiqué au premier équipier de pousser son poing contre le bras tendu du deuxième équipier. Quel fut le résultat? Le deuxième équipier, qui n’avait pas reçu d’instructions, a poussé à son tour contre le poing du premier équipier. Lisa a remarqué que la même chose se produit en entreprise. Lorsqu’une nouveauté nous est présentée ou « poussée », nous avons tendance à la « repousser ». « La seule chose qui présente une plus grande résistance naturelle au changement qu’un être humain, c’est une entreprise », a-t-elle cité.

Dans les entreprises, nous valorisons la gestion, pas la direction, les extrants plutôt que les intrants, l’agir plutôt que la réflexion, les connaissances spécialisées plutôt que le savoir-être et les procédés plutôt que la culture. Lisa a démontré qu’il y a trois catégories d’entreprises : l’ampoule électrique, la dynamite et le gradateur d’intensité. L’entreprise « ampoule électrique » a une culture positive, ce que peu d’entreprises ont, et elle est inspirée, axée sur l’action et motivée. L’entreprise « dynamite » a une mauvaise culture. Sa culture est antagoniste, suscite la crainte et n’a pas de vision inspirante. C’est le type d’entreprise où l’on parle « d’allumer le feu » sous les gens pour les rendre plus productifs, ce qui induit la crainte. L’entreprise « gradateur d’intensité » est routinière, à son aise, résignée et manque d’énergie et Lisa a précisé que c’est le cas de nombreuses entreprises. Ensuite, Lisa a fait un sondage dans l’auditoire avec un questionnaire de 10 questions permettant de vérifier le degré d’ouverture des participants. Après avoir montré les questions, elle a indiqué que le score moyen qu’elle obtient en moyenne est de 4 à 5, ce qui représente une personne qui prend des risques, qui est optimiste et compétitive. Dans ce cas, pourquoi les gens ne sont-ils pas plus innovateurs?

Lisa a fait remarquer que la réflexion est un acte audacieux et que c’est le contraire de travailler. Être innovateur, c’est une question d’avoir les bons outils et non une question de procédés. Lisa a présenté quelques outils à l’auditoire. Elle a précisé que l’innovation a besoin d’une trousse à outils souple qui procure des garde-fous, pas des menottes. Elle a également fait remarquer que le changement ne s’écrit pas avec un « C » majuscule — il se fait en « petites majuscules ».

Lisa et son entreprise ont créé des outils pour aider les gens à créer leurs propres outils. Ils ont mis au point des outils « saisissants » qui favorisent le changement; par exemple, des « questions frappantes ». Les « questions saisissantes » vous poussent à réfléchir à la manière de formuler les questions autrement, plutôt que de demander, « Comment pouvons-nous améliorer notre produit? », essayez de demander « Qu’est-ce qui est bon à propos de nos produits ou services? » ou, « si nous avions gagné un prix pour service exceptionnel, qu’est-ce qu’il célèbrerait et pourquoi? ». Elle a également donné des exemples de « questions saisissantes » relativement à la culture de l’entreprise, comme « Que changeriez-vous dans la culture de votre entreprise? » ou « si nous pouvions faire un exorcisme culturel, que changeriez-vous? ». Il est aussi possible d’appliquer cet outil à une entreprise toute entière avec le concept de « tuer l’entreprise ». Lisa se sert de cet outil auprès des entreprises en leur demandant comment ils feraient pour mettre leur entreprise en faillite s’ils étaient un concurrent. Le virage qui s’opère dans la mentalité d’une entreprise permet aux personnes de regarder la situation sous un angle différent, ce qui les aide à créer des idées pour un changement positif.

Un autre outil saisissant est « supprimer une règle stupide ». Lisa a donné l’exemple de la Banque TD qui a supprimé la règle selon laquelle les banques ne pouvaient pas être ouvertes 7 jours sur 7. Cet outil est précieux car, lorsque les gens suppriment les règles stupides, ils trouvent des solutions et des procédés qu’ils peuvent contrôler. De plus, la plupart des suggestions qui dérivent de cet outil sont faciles à mettre en application et sont bonnes pour l’entreprise. Lisa a également mentionné que la règle pourrait être « supprimer une réunion stupide ». Elle a ensuite demandé aux participants s’ils aimaient cette idée et ils ont tous levé la main!

Le dernier outil présenté par Lisa s’intitule « l’hypothèse inverse ». Elle s’en sert pour briser les hypothèses. Vous pouvez créer quelque chose de nouveau et de grand en formulant l’inverse de vos hypothèses.

Les dernières idées présentées par Lisa étaient des petits changements qui peuvent avoir de grandes répercussions. La première idée est « l’habilitation régit tout ». La deuxième est la règle du « c’est vraiment trop! » Dites au personnel de votre entreprise que nous ne voulez entendre que des idées outrancières qui les mèneraient normalement au congédiement. Lisa a fait remarquer que lorsque l’on donne aux gens la marge de manœuvre pour penser de manière radicale, ils trouvent de meilleures idées. Le troisième outil est « RNN » ce qui signifie « réponse non nécessaire ». Elle s’en sert dans les courriels, en inscrivant cet acronyme dans la ligne d’objet ou dans le corps du message. Cela libère les gens de sentir une obligation inutile de répondre à des chaînes de courriels. La dernière idée est « DAA » pour « Dans les limites de, Adjacent à, Au-delà de » votre entreprise. Lisa invite les gens à penser aux DAA lorsqu’ils voudront créer des idées de changements dans leur entreprise et dans sa culture.

Tous les membres de l’auditoire ont reçu un exemplaire du livre de Lisa, « Kill the Company », qu’elle leur a généreusement offert. Ce livre contient des renseignements sur les outils qu’elle a présentés et plus encore. Elle a expliqué que son livre parle essentiellement des mentalités, car elle pense que ce sont les mentalités qui tirent les gens vers l’arrière tout le temps.

Pour ceux qui voulaient en savoir plus sur le changement et l’innovation, Lisa a donné les ressources en ligne suivantes : futurethink.com, trendwatching.com, springwise.com, innovationwatch.com, TED.com et longbets.org. En conclusion, Lisa a cité John Cage, compositeur et inventeur, « Je n’arrive pas à comprendre pourquoi les gens ont peur des nouvelles idées. Moi, ce sont les vieilles idées qui me font peur».

 

Lara Holmes
Medical Writer
Courriel: lholmes@videotron.ca
Cell: 514-425-4977
Profile LinkedIn
Pharma411

 

Conférences à venir

25 avril 2018

Le pouvoir d’agir: Partenariat avec les associations de patients pour améliorer les résultats en matière de soins de santé

Dîner d'affaires
Cocktail : 17 h 30
Souper : 18 h 30
Présentation : 19 h 00

Cliquez ici pour vous inscrire