PMCQ Logo
English|Carte du Site
Visionner les photos

Salon des membres

Conférences précédentes

Le 17 mars 2009
Le cran d'un Irlandais

Patrick Murphy a appris en 2002 qu’il ne lui restait pas longtemps à vivre. Après avoir reçu un diagnostic de mélanome cutané de stade 4 avec atteinte des ganglions lymphatiques, on lui a conseillé de mettre de l’ordre dans ses affaires. Une chose à laquelle les médecins n’ont probablement pas pensé, c’est le vélo. Par contre, ils n’ont pas tenu compte de la force extraordinaire de Pat sur les plans émotionnel, spirituel et physique. En 2004, après plusieurs interventions chirurgicales et un traitement par l’interféron, il a parcouru 6 000 kilomètres à vélo. Vous pouvez imaginer que la seule fois qu’il revisite le passé c’est lorsqu’il raconte sa vie à des personnes comme les membres du CMPQ par un beau matin clair de la Saint-Patrick.

Michel Leroux, son meilleur ami et ex-mari de son épouse, nous a présenté Patrick, lequel est venu nous parler de Pédalez avec courage, (contre le cancer) à la suite d’une promesse qu’il a faite : dès qu’il irait mieux, Patrick et Michel traverseraient ensemble le Canada à vélo. Et c’est ce qu’ils ont fait en 2008. Ils ont recueilli jusqu’à présent 280 000 $ pour soutenir cinq importants centres de recherche canadiens : l’Alberta Cancer Foundation, la BC Cancer Foundation, le Centre du cancer Segal, la Princess Margaret Foundation et la QEII Foundation.

Patrick Murphy a su inspirer le monde et bien plus encore. En 1998, dix ans après avoir travaillé pour le coureur automobile mondialement connu Arnie « Boston Strangler » Karp, Patrick a donné un rein au coureur malade. Puis, en 2002, alors qu’il était en vacances en Californie et assistait au mariage du fils d’Arnie Karp, Patrick a reçu l’appel qui allait tout bouleverser. Il n’en a parlé à personne, a terminé ses vacances et est revenu au Canada.

Ne tenant de toute évidence aucun compte de la personne à laquelle il s’adressait, le médecin lui a dit de ne même pas penser à un traitement. C’était une cause perdue. La fin. Amusez-vous. Après une année de chimiothérapie, trois interventions chirurgicales, 165 injections et 365 jours avec103° de fièvre, il commençait seulement à s’amuser. Inspiré par Lance Armstrong, son héro, Patrick a tiré le meilleur parti possible de sa vie. « Si j’abandonnais, quel exemple cela aurait-il donné à mon fils pour avancer dans la vie ? »

Il a aussi tiré le meilleur parti possible des meilleurs médicaments qu’il pouvait trouver : …« un réseau extraordinaire d’amis et de membres de sa famille ». Et puis, ne l’oublions pas, il a mangé énormément d’avoine.

Patrick Murphy est une source d’inspiration pour bien d’autres personnes que les seuls patients cancéreux. C’est la personne qui inspire chacun à sortir de son lit le matin, « … et à prendre la vie une étape à la fois ». Son premier objectif était simplement de sortir du lit et de s’asseoir à la table de la cuisine. Plus tard, l’objectif est devenu sortir du lit et traverser le Canada à vélo. « Quand j’ai traversé le pays, j’ai trouvé que cela ressemblait beaucoup au combat contre le cancer. » Le premier choc, on l’a quand on quitte Vancouver et qu’on traverse les Rocheuses. « La première chaîne de montagnes était le diagnostic. La deuxième était les opérations et le traitement. Les Prairies, c’est quand j’étais à la maison et que j’essayais de faire face. Et plus je progressais dans ma traversée du pays, plus je me rapprochais de mes amis et de ma famille jour après jour, un coup de pédale à la fois ».

Pour en savoir plus sur Patric et son aventure Pédalez avec courage, visitez le site : www.pedalagainstcancer.ca

Conférences à venir

17 octobre 2018

Embaucher la bonne personne

Dîner d'affaires
Cocktail : 17 h 30
Souper : 18 h 30
Présentation : 19 h 00

Cliquez ici pour vous inscrire