PMCQ Logo
English|Carte du Site
Visionner les photos

Salon des membres

Conférences précédentes

Le 16 mars 2010
Larry Smith ouvre à nouveau la voie

« Aux baby-boomers qui disent attendre avec impatience la Liberté 55 pour prendre leur retraite et profiter de la vie, je rappelle que nous venons de traverser une période de récession importante. Nous sommes passés de Liberté 55 à Liberté 75. » Voilà l’avertissement que nous a servi Larry Smith, président et chef de la direction des Alouettes, qui, en cette magnifique matinée de mars, était accompagné du quart-arrière Anthony Calvillo.

L’ancien commissaire de la LCF Larry Smith, qui a remporté deux fois la Coupe Grey comme centre-arrière étoile avec les Alouettes (en 1974 et en 1977), est aussi dynamique et enthousiaste dans une salle de conférence qu’il l’était sur le terrain. Aux pros du pharmaceutique présents ce matin-là, il a posé la question suivante : « Êtes-vous d’attaque tous les jours? Que vous ayez 20, 40, 60 ou 80 ans, que faites-vous pour rester au sommet de votre art? »

Selon Larry Smith, il faut bien s’équiper : faire des études, suivre une formation, adhérer à une association, faire tout ce qui est nécessaire. Pour illustrer son propos, il prend le bon vieux vélo, car nous en avons tous un. En fait, nous sommes tous un vélo. La roue arrière est l’élément qui nous propulse vers l’avant : c’est nos connaissances techniques du produit, notre système de soutien, de distribution et de comptabilité. Sans roue arrière, notre vélo ne peut avancer. La roue avant, elle, correspond à nos aptitudes pour la direction et la gestion des ressources humaines : la planification, l’organisation, la stratégie, la rétroaction. Alors, il est comment, votre vélo? En affaires, les champions ne se contentent pas de rouler avec des vélos bien équilibrés et dotés de roues de taille identique, ils améliorent constamment leurs vélos. Voilà comment ils se maintiennent dans le peloton pour améliorer leurs chances d’en prendre la tête.

Larry Smith s’est ensuite adressé à Anthony Calvillo pour lui poser une question importante : « À la fin de tes études, tu étais un très bon quart-arrière et tu as connu un bon début de carrière dans la LCF. Qu’est-ce qui t’a permis de passer de bon joueur à joueur étoile? »

Anthony Calvillo nous a alors raconté ce qu’il a ressenti au début de sa carrière, après ses études postsecondaires, alors qu’il compétitionnait dans un parc de stationnement de Las Vegas avec 13 autres quarts-arrières. Ceux-ci provenaient d’institutions plus importantes et avaient tous des carrières et des expériences plus riches que les siennes. S’il a d’abord présumé que ces joueurs seraient meilleurs que lui, il s’est vite rendu compte qu’il était aussi bon qu’eux. Anthony Calvillo a avoué que, comme jeune joueur, il ne savait pas comment s’entraîner ni comment analyser des vidéos parce que personne ne le lui avait appris. C’est pourquoi, au début, il était un bon joueur qui manquait de constance. Il subissait des blessures parce qu’il ne faisait pas de musculation pour développer sa force, ses passes étaient souvent interceptées parce qu’il ne se préparait pas adéquatement avant le match parce qu’il ne savait tout simplement pas comment le faire. En fait, la première chance qu’il a eue de l’apprendre, c’était avec un quart-arrière d’expérience au sein des Tiger-Cats de Hamilton, mais il n’était pas encore prêt à accepter cet apprentissage. À 22 ans, Anthony Calvillo pensait qu’il savait tout ce qu’il avait besoin de savoir. « Ce n’est qu’en subissant un véritable échec, en manquant de constance au point d’être mis à la porte, que j’ai mis le cap sur Montréal pour prendre du recul et profiter de l’expérience de Tracy Hamm. »

C’est à ce moment qu’Anthony Calvillo a ajusté son vélo correctement en observant le vétéran Tracy Hamm se préparer, arriver trois heures d’avance à un match et donner l’exemple au reste de l’équipe. « Mon apprentissage a commencé dès mon arrivée ici, en 1998 » a-t-il dit. À l’aube de sa 13e saison, Anthony Calvillo, deux fois champion de la Coupe Grey (en 2002 et en 2009), affirme que le plus important est de toujours avoir une longueur d’avance sur les autres.

Bien qu’il soit un athlète, Anthony Calvillo doit, selon Larry Smith, relever sensiblement les mêmes défis qu’un directeur marketing ou qu’un PDG. Calvillo a dû ajuster son vélo en peaufinant sa formation et sa direction, c’est-à-dire en optant pour de meilleures roues avant et arrière. Alors, il est comment, votre vélo?

En ponctuant sa présentation d’anecdotes sur son parcours professionnel dans le milieu des affaires, comme son expérience au journal The Gazette, le sauvetage de la LCF et la redynamisation des Alouettes au point d’en faire l’une des franchises de football canadien les plus prospères, Larry Smith a livré un message empreint de bon sens qui s’adresse autant aux athlètes qu’aux employés et aux entrepreneurs. Assemblez d’abord votre vélo, entretenez-le puis améliorez-le pour qu’il devienne la référence de votre entourage et de ceux qui vous suivent de près. La Liberté 55, ou la retraite à un âge ou à un autre, n’est pas un objectif en soi, mais plutôt une nouvelle étape. Et apprendre auprès des meilleurs instructeurs est la meilleure voie à suivre pour atteindre en véritable champion cette nouvelle étape de votre parcours.

Conférences à venir

25 avril 2018

Le pouvoir d’agir: Partenariat avec les associations de patients pour améliorer les résultats en matière de soins de santé

Dîner d'affaires
Cocktail : 17 h 30
Souper : 18 h 30
Présentation : 19 h 00

Cliquez ici pour vous inscrire