PMCQ Logo
English|Carte du Site

Salon des membres

Conférences précédentes

Le travail en équipe ne fonctionne pas la plupart du temps

Je travaille seul. En fait, je ne suis probablement pas le seul à le dire. De nombreux membres d’équipes ont l’impression de travailler ainsi, ce qui va à l’encontre de l’objectif même de l’équipe. Si cette situation vous fait vivre de la frustration, sachez-le, vous n’êtes pas le seul. D’après la « vision schizophrénique des équipes » de Steven Appelbaum, le travail en équipe ne fonctionne pas la plupart du temps. Il nous en a démontré les raisons à l’occasion du premier déjeuner-conférence de l’année du CMPQ.

Personne ne doute de la valeur du travail d’équipe. Les équipes peuvent augmenter la productivité, améliorer les communications, favoriser une meilleure utilisation des ressources; elles sont souvent plus créatives sur le plan de la résolution de problèmes; elles peuvent même parvenir à des décisions de grande qualité. Bien entendu, c’est une fantaisie « Appelbaumienne ». Sa recherche a révélé que nous entretenons des mythes au sujet des équipes : les équipes ont besoin d’un seul leader, un leadership solide est synonyme de succès, le succès de l’équipe est tout ce qui compte… En fait, c’est complètement faux. D’après le professeur Appelbaum, les équipes fonctionnent mieux lorsque le leadership est partagé ou attribué selon les tâches à accomplir. Ainsi, pour que l’équipe fonctionne, il faut que les membres de l’équipe partagent des buts communs et que chaque membre soit prêt à travailler pour les atteindre. Le succès de l’équipe n’a aucune valeur si la tâche n’a pas de sens.

M. Appelbaum est président de la recherche en développement organisationnel à l’Université Concordia et il a effectué le travail de recherche. On ne sait pas vraiment s’il a obtenu ses résultats par le biais d’un travail d’équipe, mais présumons que c’est le cas, puisqu’il sait comment faire fonctionner les équipes. C’est une question de confiance. Lorsqu’il décrit les symptômes d’une équipe sans confiance, il nous fait voir clairement les erreurs que nous avons tous commises, et ce n’est pas un joli tableau. M. Appelbaum a toutefois fait ressortir quelques échecs importants vécus par des équipes : Ford et le désastre de la NASA avec la navette Challenger. Ces équipes se sont toutes les deux remises de graves défaites.

Alors, comment dois-je faire pour faire fonctionner mon équipe? Commencez par consulter la présentation détaillée et instructive du professeur Appelbaum au bas de la page (disponible en anglais seulement). Vous y trouverez des lignes directrices précieuses sur la constitution des équipes et vous verrez que, même si certains points vous semblent évidents, les erreurs que vous aurez commises, à un moment ou à un autre, vous apparaîtront. La recherche de M. Appelbaum pourrait être utile à l’équipe dont vous faites partie maintenant – si vos coéquipiers partagent votre sentiment du but à atteindre, encouragent les divergences d’opinions, peuvent se concentrer sur un conflit et le résoudre, sont prêts à équilibrer les rôles, veulent prendre des risques et être créatifs, peuvent contribuer à créer un climat de confiance… la liste est exhaustive mais en fait, suivez son conseil et cela pourrait fonctionner. Je travaille peut-être seul … mais pas sans réseau.

par Rich Hammond

Pour voir la présentation de ce conférencier
( Disponible en anglais seulement ) cliquez ici

Pour voir les résultats du sondage du CMPQ pour ce conférencier cliquez ici