PMCQ Logo
English|Carte du Site
Visionner les photos

Salon des membres

Conférences précédentes


La dynamique Andrée Jetté en déride plus d'un

Voici une statistique bien triste : la plupart d'entre nous rient moins de 4 minutes par jour.

Andrée Jetté, conférencière invitée à la rencontre du CMPQ du 20 mars dernier, nous a rappelé que le rire stimule les endorphines. Inversement, le stress stimule la libération de cortisol (adrénaline) et nous donne l'impression d'épuiser nos réserves d'énergie.

L'adrénaline commence à pomper dès le moment où l'on ouvre les yeux. Si vous êtes déjà en train de planifier votre journée sous la douche, il est certain que votre taux d'adrénaline sera élevé lorsque vous mettrez le pied à l'extérieur… Et, au moment où vous arriverez au travail et ferez face à des imprévus, votre niveau de stress sera déjà élevé et ce, avant même que vous n'ayez avalé une autre tasse de café! N'allez surtout pas croire que le stress s'envole comme par magie au retour du boulot - les enfants, le conjoint, les responsabilités familiales sont autant d'éléments qui pèsent lourd sur les épaules. Pourtant, nous faisons très peu pour réduire notre niveau de stress. Les femmes ont même tendance à se sentir coupables lorsqu'elles relaxent, et leur stress peut se manifester par des perturbations émotives. Le stress qu'on ne libère pas - tant chez les hommes que chez les femmes - entraîne inévitablement des problèmes digestifs et l'insomnie.

Il est faux de croire que l'on doit y mettre le temps pour améliorer sa qualité de vie. Se laisser aller pour profiter d'un moment ne prend que quelques secondes. Jour après jour, nous consacrons 15 heures (ou plus) de nous-mêmes aux autres, alors le moins que nous puissions faire, c'est de nous accorder 15 ou 20 minutes. Téléphoner à un ami, relaxer dans un bain moussant, écouter une émission drôle à la télévision, écouter une belle chanson - voilà autant d'activités qui peuvent stimuler ces endorphines si puissantes qui font cruellement défaut et abaisser les taux de l'hormone du stress de façon remarquable.

Apprenez, nous dit Andrée, à utiliser le côté gauche du cerveau autant que le côté droit. C'est le côté gauche du cerveau - celui qui régit la logique - que nous utilisons le plus souvent, à un point tel où nous négligeons le côté droit du cerveau d'où émanent la créativité et l'intuition.

«Profitez pleinement de la vie», nous conseille Andrée. «Traitez-vous aux petits oignons et accordez-vous du temps - et trouvez des façons de vous débarrasser de votre énergie négative.»

par Patricia Brown
MANX Communications

Conférences à venir

20 novembre 2018

Les programmes de soutien au patient : une tendance ou une transformation

Dîner d'affaires
Cocktail : 17 h 30
Souper : 18 h 15
Présentation : 19 h 00

Cliquez ici pour vous inscrire